Difficultés psychologiques liées à la pratique sportive intensive

La pratique sportive intensive, contrairement à l’activité physique modérée dont les effets sont bénéfiques sur la santé, est à l’origine de nombreuses répercussions négatives sur le plan physique et psychologique.

Mes travaux dans ce domaine proposent d’étudier les déterminants et conséquences des principales difficultés psychologiques observées chez les sportifs comme notamment l’anxiété de performance, le vécu psychologique de la blessure, les consommations de substances, les troubles des conduites alimentaires et de l’image du corps, ou les troubles de l’investissement de la pratique ou l’addiction.

Quelques travaux sur le sujet :

Anxiété pré-compétitive et anxiété de re-blessure

Thèse de Doctorat “Analyse de la relation entre Anxiété Situationnelle Pré-compétitive et Performance Sportive”

La thèse de Doctorat d’Aziz KHIOUICH réalisée auprès de footballeurs et de coureurs propose de considérer les différents types de mesure de l’anxiété situationnelle pré-compétitive tant sur le plan cognitif, somatique que de la confiance en soi.

Elle montre que les prédicteurs de l’anxiété ne sont pas les mêmes lorsque le sportif se trouve en situation de bonne performance ou de mauvaise performance, que l’anxiété cognitive prédit mieux la performance sportive que la personnalité ou les performances antérieures, et que les programmes de préparation mentale de type VMBR semblent efficaces pour réduire le stress et augmenter la performance subjective.

Thèse de Doctorat “Intérêt de l’imagerie mentale sur l’anxiété de re-blessure chez le sportif après ligamentoplastie du ligament croisé antérieur”

La thèse de Doctorat de Benjamin CAUMEIL propose de valider un outil de mesure de l’anxiété de re-blessure et d’en étudier les déterminants psychologiques ainsi que ses relations avec le stress.

Elle donne également lieu à la mise en place d’un essai contrôlé randomisé permettant de montrer l’efficacité d’une intervention d’imagerie mentale auprès de sportifs ayant subi une opération du ligament croisé antérieur se traduisant par une diminuation durable de l’anxiété de re-blessure.

Consommations de substances, troubles alimentaires et troubles de l’image du corps chez le sportif

Thèse de Doctorat “Étude des déterminants psychosociaux des alcoolisations chez les sportifs : mise en place et évaluation d’interventions de prévention”

La thèse de Doctorat d’Aude RAULT propose de préciser les facteurs contextuels, psychologiques et motivationnels impliqués dans les alcoolisations excessives des étudiants sportifs, tout en proposant des pistes de prévention et prise en charge.

Elle montre également, dans le cadre d’une étude réalisée auprès des rugbymen issus des clubs de Top14 et ProD2 que la surestimation des alcoolisations des co-équipiers vient légitimer et justifier les alcoolisations individuelles.

Etude “The influence of body-related-beliefs on sportsmen’s body image and muscle dysmorphia: the role of body malleability” publiée dans la revue European Health Psychologist

Cette recherche réalisée auprès de sportifs masculins propose d’étudier le rôle de l’insatisfaction corporelle et des croyances de malléabilité corporelle dans l’apparition des troubles de type dysmorphophobie musculaire.

Elle montre que l’insatisfaction corporelle ne prédirait la dysmorphophobie musculaire que chez les sportifs ayant un degré élevé de croyances de malléabilité corporelle.

Etude “Etude des liens entre pratique sportive et comportements de santé des étudiants : mesure des effets de genre sur les troubles alimentaires et les consommations de substances” publiée dans la revue Psychologie Française

Cette étude réalisée auprès d’étudiants sportifs met en évidence les effets d’interaction entre le genre et plusieurs comportements de santé.

Si l’intensité de pratique n’est pas liée aux troubles alimentaires chez les sportives, la pratique intensive semble être associée à une réduction des risques de troubles alimentaires chez les sportifs masculins. Par ailleurs, si la pratique intensive semble avoir un effet bénéfique sur les conduites tabagiques, cet effet ne s’observe que chez les sportifs masculins et non chez les sportives.

Troubles de l’investissement de la pratique sportive et addiction

Thèse de Doctorat “Recherche des déterminants de la qualité de vie et de l’usage problématique dans le cadre d’une pratique intensive des jeux vidéo”

La thèse de Doctorat de Maxime LARRIEU propose d’étudier les facteurs responsables de la dégradation de la qualité de vie des joueurs de jeux vidéo, ainsi que de l’usage problématique de ces jeux.

Les résultats de l’étude pré-liminaire basée sur l’étude des motivations à la pratique montrent que les joueurs de jeux vidéo pourraient être regroupés en 3 profils caractérisés par les motivations récréatives, les motivations compétitives et les motivations d’évitement. Ils montrent également que la présence des critères d’usage problématique du jeu ne donnent pas systématiquement lieu à une dégradation de la qualité de vie, cette dernière semblant être le meilleur indicateur d’identification des joueurs problématiques.

Chapitre d’ouvrage “Les troubles de l’investissement dans la pratique sportive : addiction, surentrainement et épuisement psychologique”

Ce chapitre publié dans l’ouvrage Psychologie du sport et de la santé (2011, éditions DeBoeck), propose d’établir des liens entre les principaux troubles de l’investissement de la pratique sportive décrits dans la littérature scientifique : l’addiction, le surentrainement, le syndrome d’épuisement psychologique (de type Burn Out).

Le chapitre propose un modèle bi-dimensionnel basé sur les notions d’intensité de pratique et d’investissement de pratique pour distinguer les troubles de l’investissement indépendamment de la simple prise en compte des facteurs motivationnels.

Translate »